La traduction des termes par les organisations internationales

            Depuis le XXème siècle, et avec la globalisation accrue du monde moderne, les organisations internationales (qu’elles soient aussi connues que l’ONU, l’Union Européenne, le TPI ou l’UNESCO ou plus spécialisées telles que des ONG, la commission de l’aviation civile, etc.) ont pour rôle d’édicter des réglementations, des normes et des recommandations diverses, souvent très techniques et précises, qui doivent ensuite être traduites en de nombreuses langues. Pour cela, elles doivent faire appel à des traducteurs expérimentés et spécialisés.

En effet, chacune de ses organisations internationales possède une philosophie, un jargon technique et une terminologie qui lui sont propres et le risque est grand de susciter des quiproquos, des imprécisions, voire des incidents diplomatiques entre les pays, du fait d’erreurs de traduction de ces réglementations ou recommandations. 

Les organisations internationales régissent de plus en plus notre vie quotidienne (notamment l’Union Européenne) et ce dans des domaines très variés, et les traducteurs qui collaborent dans l’ombre à la diffusion de des informations ont donc un rôle essentiel. En effet, ces organisations publient régulièrement des normes, des communiqués de presse, des infographies ou des textes législatifs dans divers domaines. 

De ce fait, ces organisations possèdent elles-mêmes leurs propres services de traduction ou font appel à des traducteurs indépendants pour les quels il est souvent demandé une expérience particulière dans le cadre de ces organisations. La traduction des termes fait également l’objet de réunions et de décisions communes afin d’établir un consensus dans ce domaine et d’éviter les erreurs et imprécisions citées précédemment. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *