La traduction par les machines

Le monde actuel étant progressivement envahi par les machines, les robots et le numérique,  l’univers de la traduction n’échappe pas à la règle et est lui aussi influencé par cette tendance, avec la multiplication et le perfectionnement des logiciels de traduction automatique. Pourtant, les êtres humains qui travaillent dans ce domaine ont encore de beaux jours devant eux !  En effet, si les traducteurs utilisent aux aussi, dans certains cas ces logiciels spécialisés (surtout dans les domaines techniques), ils le font avec une extrême prudence, car une machine ne peut traduire que des mots, et souvent hors de leur contexte, en ne fournissant que des réponses incomplètes ou imprécises pour les besoins de la traduction (un mot peut avoir différents sens, selon son contexte). Les logiciels de traduction ne peuvent par conséquent pas rendre des aspects littéraires ou poétiques, l’ironie ou l’humour, comme saura le faire un traducteur expérimenté, quitte à prendre parfois des libertés avec la forme pour mieux respecter l’esprit du texte source, chose que les logiciels ne peuvent pas faire. 

Il n’est donc pas question de supplanter les traducteurs par des machines de traduction mais, compte tenu des progrès constants et des mises à jour périodiques de ces machines, plutôt de les associer adroitement, les logiciels offrant de riches bases de données et des exemples de traduction importants qui peuvent améliorer le travail du traducteur, le rendre plus efficace et précis, l’élément humain devant demeurer prépondérant afin de contrôler et de compenser les lacunes et les limites des logiciels spécialisés. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *