L’italien

            C’est une langue indo-européenne du groupe des langues romanes, qui sont dérivées du latin. A l’origine c’est le toscan (dialecte de la Toscane) qui a acquis une valeur universelle, en raison du rayonnement culturel et artistique de cette région au moyen âge, notamment à Pise et à Florence, avec quelques apports d’autres dialectes de la péninsule. C’est la langue de Dante, de Michel-Ange et de Léonard de Vinci. 

L’italien est essentiellement parlé en Italie et dans certaines régions de la Suisse (où il est une des langues nationales), de la Croatie et de la Slovénie, ainsi que, pour des raisons historiques, en Erythrée, en Somalie et en Libye. C’est également la langue officielle de San Marin et du Vatican. De nombreux mots italiens sont également utilisés dans d’autres langues européennes, notamment dans le domaine de la musique. C’est d’ailleurs souvent la langue par excellence de l’opéra, car contrairement à d’autres, elle ne possède aucune consonance dure et est plus facile à chanter. 

A l’écrit, la langue italienne n’utilise que 21 lettres de l’alphabet latin (pas de x, w, k ou y). Les syllabes sont accentuées, cette accentuation n’étant indiquée que lorsqu’elle se fait sur la dernière syllabe du mot. C’est ce qui constitue la beauté de cette langue mais également une difficulté d’apprentissage

L’orthographe de l’italien est simple et la prononciation y correspond toujours (contrairement au français ou à l’anglais, par exemple). Enfin, du fait de son histoire et de son unification tardive, l’italien n’est pas la seule langue parlée en Italie qui a conservé ses dialectes locaux, en Vénétie et en Sicile, notamment. Ces dialectes sont également dérivés du latin, tout en étant différents de l’italien qui demeure la langue officielle et commune à travers tout le pays. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *